Les quatre principes à savoir avant d’investir en SCPI

Avant d’investir dans une SCPI, voici des points que chaque investisseur doit connaître. La plupart du temps, ces principes ne sont pas expliqués dans les articles traitant les investissements en SCPI alors qu’ils constituent le garant de la rentabilité de chaque investissement. Explication.

Le taux de distribution

Lorsqu’il faut procéder à la comparaison des différentes offres de SCPI, la première chose à prendre en compte est sans aucun doute le taux de distribution. Ce dernier diffère d’une entreprise à une autre. Si certaines proposent un taux de redistribution trop faible, d’autres proposent un taux de rendement pouvant atteindre les 7% voire même plus. On peut donc dire qu’avant de signer dans une SCPI européenne avec fiscalité avantageuse, le taux de distribution ne doit pas être négligé.

Le taux d’occupation

Mis à part le ratio de distribution, il est aussi important de prendre en compte le taux d’occupation de la SCPI où vous souhaitez investir. En effet, une SCPI qui enregistre un taux d’occupation faible ne vous offrira pas un  rendement avantageux. C’est pour cela qu’il faut privilégier les SCPI qui enregistrent un taux d’occupation avoisinant les 95%. Lorsque vous allez vérifier ce point, pensez à vous fier à la date de création du SCPI puisqu’il n’est pas rare de trouver des SCPI qui enregistrent un taux d’occupation pouvant atteindre les 100%, ce qui est le cas des SCPI toutes récentes et qui ne contiennent que quelques bâtiments dans leur portefeuille.

Le montant de la capitalisation

La capitalisation n’est autre que le prix unitaire d’une part, et elle correspond à la taille de la SCPI. Plus cette dernière est grande, plus la capitalisation coûte cher. Cela dépend en grande partie du nombre  de bâtiments qui composent la SCPI. À noter qu’une capitalisation chère ne présente que des avantages, vous devrez aussi savoir que cela peut engendrer des inconvénients, à savoir au niveau de la dilution des risques. Vous devrez comprendre que lorsqu’une SCPI a dépassé la barre du milliard d’euros, elle fait partie des plus grosses SCPI qui se trouvent sur le marché.

Le taux de report à nouveau

Ce dernier point permettra de différencier les différentes SCPI qui existent actuellement. Le report à nouveau peut être considéré comme le fonds de trésorerie et qui va être utilisé en tant que tampon. Ce report permet par exemple de faire face à un départ d’un locataire ; d’une faillite de ce dernier ou encore des travaux qui sont imprévus. Il est utilisé pour stabiliser le rendement de la SCPI, afin que cela n’ait aucun impact sur le montant touché par les actionnaires. En l’utilisant, la société de gestion pourra effectuer le reversement sans aucun encombre. Toutefois, il faut vérifier que la valeur de ce taux ne doit pas dépasser les 4%.

Avec ces quelques informations, vous pourrez maintenant comparer les différentes offres auprès des SCPI ; ce qui facilitera votre choix en matière de placements financiers. Alors, n’hésitez plus à user de ces quelques points pour vous lancer dans votre recherche.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *