La création et la pose de toitures végétalisées pour les bâtiments industriels

Pour casser l’ambiance terne de la ville, mais aussi pour participer à la préservation de l’écosystème, les toitures végétalisées commencent à fleurir sur différents bâtiments. À la fois esthétiques et fonctionnelles, elles offrent de nombreux avantages aux utilisateurs.

Installer une toiture végétalisée : comment s’y prendre ?

Généralement, les toitures végétalisées sont installées sur les bâtiments industriels et commerciaux. Toutefois, de plus en plus, les habitations des particuliers s’en parent. Avec les innovations actuelles, différentes techniques ont été élaborées pour permettre leur réalisation. Sachez toutefois que certains critères doivent être pris en compte pour bénéficier d’une telle infrastructure. Pour en savoir plus, prenez contact avec des professionnels en la matière. Une chose est sûre, la réalisation et le succès de votre toit dépendront de sa hauteur, sa pente et de la résistance de sa charpente.

Afin de garantir une certaine autonomie à la végétation, il est également nécessaire de considérer le degré d’humidité de la place, les zones d’ombre, mais également la facilité dans le drainage des eaux. Raison pour laquelle il est vivement recommandé de faire appel à de vrais professionnels.

Toiture végétalisée : conjuguer technique et esthétisme

Que vous recouvriez votre toit avec de l’herbe, des plantes grasses ou autres végétaux, vous ne ferez que contribuer à l’esthétisme de l’infrastructure. À cela s’ajoutent les prouesses techniques qui en découlent. En effet, une toiture végétale améliore clairement l’isolation thermique d’un bâtiment.

Ainsi, il apportera de la fraîcheur en été et de la chaleur en hiver. À part l’isolation thermique, la toiture végétalisée assure également une isolation phonique. Les bruits extérieurs seront en effet atténués par la couche végétale.

toitures végétalisées

Grâce à un processus d’étanchéité généré par la toiture végétalisée, votre construction sera plus robuste étant donné qu’elle n’est pas directement soumise aux aléas climatiques, notamment la pluie, la sécheresse ou encore le froid. Les risques d’inondations seront d’ailleurs diminués étant donné que le tapis végétal se chargera d’absorber toutes les eaux de pluie.

Les toits végétalisés pour une valorisation de l’environnement

Outre le côté esthétique, les toits végétalisés sont véritablement un coup de pouce pour l’environnement, particulièrement en milieu urbain. Avec un manque accru de verdure en ville, une toiture végétale rendra service à l’écosystème. Ce procédé permet en effet de stocker le CO2 qui est un sérieux problème en milieu urbain.

Si vous décidez de faire pousser sur votre jardin suspendu, il ne sera que favorable à la purification de l’air. Il donnera également une touche de sérénité dans la ville qui fait déjà face au stress quotidien.

Quelques techniques à adopter pour un toit végétal

Si vous optez pour un toit vert, vous pouvez procéder à différentes techniques. Le plus usuel est la toiture extensive qui consiste seulement à planter sur un substrat de faible épaisseur. La végétation ne sera donc pas trop profonde et ne nécessitera pas beaucoup d’arrosage.

Il y a ensuite les toitures semi-extensives qui peuvent contenir des arbustes. Dans ce cas, l’arrosage devra être plus fréquent contrairement à la toiture extensive. Enfin, il y a la toiture intensive qui permet cette fois la mise en place de véritables jardins suspendus en terre naturelle. Les contraintes en matière d’aménagement s’avèrent cependant assez conséquentes compte tenu du poids nécessaire pour l’installation. Ce dernier reste cependant la solution pour l’écosystème.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *