Isolation des combles perdus : ce qu’il faut savoir

Choisir le meilleur isolant pour ses combles perdus

Vivre dans un bâtiment agréable et confortable, tel est le souhait de tout le monde. Cependant, on sait tous que 30 % des déperditions de la chaleur sont dues à une mauvaise isolation. Raison pour laquelle il est plus que nécessaire de bien isoler sa maison, si l’on souhaite vivre dans les bonnes conditions. Le principal élément que l’on doit surement isoler est les combles. Cependant, il est vrai qu’aujourd’hui, les isolants des combles se déclinent sous plusieurs types, mais il est toujours assez difficile de trouver l’élément idéal pour assurer l’isolation de ses combles. Mais comment choisir ? On vous dit tout dans cet article.

Les combles perdus

Un comble est dit perdu s’il n’y a pas de pièces habitables chauffées directement sous les pans de toiture. Les combles perdus sont de ce fait un espace sous toiture vide qui se trouve entre la zone chauffée de la maison et l’extérieur, qui est non chauffé. C’est de ce fait un lieu auquel la chaleur transite de l’intérieur vers l’extérieur. Pour réduire les pertes de chaleur, il est plus que nécessaire de bien isoler cet endroit et surtout de bien choisir l’Isolation combles perdus. Dans ce cas, on doit isoler le plancher des combles étant donné que c’est la surface entre le volume chauffé et l’air froid extérieur. Aujourd’hui, un large choix se présente en termes d’isolation des combles perdus : le soufflage, la pose de panneaux rigides ou la pose de la laine à dérouler. Le choix dépend de ce fait de la situation qui se présente.

Le soufflage et l’épandage

Cependant, lorsque l’on parle d’isolation pour les combles perdus, la première chose qui nous vient à l’esprit est le technique de soufflage. Comme son nom l’indique, cette technique consiste à souffler un isolat en vrac sur le plancher des combles. Pour ce faire, l’utilisation d’une machine (une cardeuse ou une souffleuse) est indispensable pour broyer l’isolant en flocons et le souffler dans le comble. Généralement, les matériaux utilisés sont la laine de verre et la ouate de cellulose. Le principal avantage de cette technique, c’est qu’elle nous permet de recouvrir intégralement le plancher, sans oublier le moindre recoin. Raison pour laquelle elle est la plus utilisée pour isoler les combles perdus. En effet, il suffit d’une trappe pour pouvoir passer la buse de soufflage et répartir ainsi l’isolant en vrac. Par contre, dans le cas où les combles seraient accessibles, on peut procéder à la technique de l’épandage d’isolant en flocons. Une technique proche du soufflage, mais qui ne nécessite pas l’utilisation d’une machine.

Les isolants à dérouler

Dans le cas où l’on pourrait accéder facilement aux combles perdus, on peut choisir la pose d’isolant souple à dérouler. La plupart du temps, on utilise la laine de verre, la laine de roche. Mais il existe également d’autres isolants que l’on peut utiliser pour l’isolation des combles perdus. De manière générale, l’isolant est posé sous forme de bandes, en deux couches superposées et croisées. Cela est dans le but d’augmenter l’épaisseur d’isolant et de ce fait sa résistance thermique. En ce qui concerne le prix, cela varie d’un professionnel à un autre. C’est pourquoi il est toujours nécessaire de comparer le prix avant de se lancer.

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *