Les meilleurs matériaux pour isoler les combles

Il est avéré que la toiture figure parmi les plus importants postes de déperdition de chaleur. L’isolation des combles s’impose donc dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. À noter qu’un toit bien isolé génère près de 25% d’économie d’énergie, de quoi encourager les plus sceptiques sur l’efficacité des matériaux isolants tels que les flocons de laine de verre ou l’ouate de cellulose.

Les avantages d’une isolation performante des combles

Comme la chaleur dans une maison tend à s’accumuler en hauteur, elle s’échappe systématiquement vers l’extérieur si la toiture n’est pas bien isolée. Il convient donc d’isoler les combles pour bénéficier d’un confort optimal. Rappelons qu’une isolation performante réduit les fuites d’air entre les tuiles. La chaleur se répartit mieux à l’intérieur du foyer, ce qui contribue à réduire les dépenses liées au chauffage, et le choix des matériaux d’isolation se révèle alors crucial.

D’ailleurs, il faut spécifier que les travaux énergétiques sont rapidement rentabilisés grâce aux économies qui en résultent. Outre le gain d’énergie, la plupart des propriétaires aménagent leurs combles pour gagner en espace de vie. On parle alors de combles aménageables. Pour ce faire, il faut que la pente sous la toiture soit supérieure à 30%. Une hauteur de 1,80m sous la charpente s’avère requise.

isolation combles

La laine de verre : un isolant minéral efficace

Grâce à ses propriétés imputrescibles et sa résistance aux rongeurs, la laine de verre demeure l’isolant le plus utilisé. Ces performances thermiques et acoustiques sont aussi très appréciables. De plus, ce matériau peu onéreux résiste au feu et se distingue par sa légèreté. Bref, cet isolant convient particulièrement aux toits inclinés d’autant qu’il se décline sous différentes formes : panneaux rigides, rouleaux ou flocons. Comme alternative à la laine de verre, vous avez la laine de roche, un matériau issu de roches volcaniques.

La laine de chanvre : un excellent isolant végétal

La laine de chanvre fait partie des isolants naturels à fortes performances acoustiques. Elle affiche une bonne durabilité, des propriétés imputrescibles et antifongiques. Ajoutez-y ses performances antibactériennes et une grande résistance aux rongeurs. Ce matériau naturel se décline en panneaux, en vrac, en rouleaux ou en matelas. En revanche, la laine de chanvre s’enflamme assez facilement. Aussi, pensez à la combiner avec des produits ignifuges. Dans le même registre, vous trouverez la laine de lin, le liège qui ne présentent aucun danger pour l’environnement.

La ouate de cellulose : une solution d’isolation écologique

L’ouate de cellulose se révèle plutôt efficace en tant qu’isolant pour combles perdus. Ce matériau, issu de journaux et de papiers recyclés, présente de fortes qualités en matière de déphasage thermique. Il résiste au feu, aux insectes, aux rongeurs ainsi qu’aux moisissures. En plus d’être écologique, la ouate de cellulose se démarque par un excellent rapport qualité/prix.

À l’inverse, les isolants synthétiques comme le polystyrène expansé se révèlent très instables avec le temps. Ce genre de matériau ne résiste pas aux rongeurs, et qui plus est, ses performances phoniques laissent à désirer. Il existe aussi des isolants minces composés de deux films qui réfléchissent le rayonnement thermique tout en stoppant les entrées d’air.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *