Les précautions à prendre avant la construction d’une maison

Bien évidemment, construire une maison relève du domaine des experts, mais en tant que futur propriétaire, il faut prendre quelques mesures de précaution. Un constructeur digne de ce nom sait toujours ce qu’il a à faire, mais il faut quand même prendre votre part de responsabilité pour que les travaux puissent se passer sans le moindre souci. Voici donc les précautions que vous devrez impérativement prendre avant de faire construire un logement.

Le dépôt du permis de construire

Après avoir défini en détail votre projet de construction, lorsque vous aurez déterminé l’emplacement, la taille et l’architecture de la maison à bâtir, il faut déposer un permis de construire pour éviter les problèmes judiciaires. C’est une autorisation livrée par la mairie à condition de remplir toutes les conditions requises. Le permis de construire est le seul justificatif vous permettant d’entreprendre les travaux. Pour l’avoir, vous aurez naturellement à vous rendre à la mairie de votre ville et remplir deux formulaires :

  • le CERFA 13406 ;
  • le CERA 13409.

Les autres pièces justificatives demandées par le responsable de la requête varient selon le type et l’envergure du projet. En général, le délai d’instruction pour la construction d’une maison individuelle est de 2 mois environ.

Le bon choix du constructeur

Engager un artisan pour la construction de votre habitation ne peut jamais être le fruit du hasard. Vous devez prendre le temps de choisir le professionnel qui prendra en main la concrétisation de votre projet. Entre les annonces sur Internet et les entreprises spécialisées que vous pourriez repérer  dans votre ville et ses environs, ce ne sont pas les offres qui manquent. Vous aurez donc l’embarras du choix et pourtant, aucune erreur dans la sélection d’un entrepreneur ne peut être tolérée si vous voulez un rendu à la hauteur de vos attentes et de vos exigences.

Vérifiez si l’entreprise a souscrit à une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi qu’à l’assurance décennale qui vous assurera une protection contre d’éventuelles malfaçons dans les 10 ans qui suivent la construction. Par ailleurs, jouez sur le bouche-à-oreille pour voir si l’entrepreneur et son équipe travaillent de façon méticuleuse en respectant le délai prédéfini. Dispose-t-il un équipement et des matériels de chantier pour garantir la sécurité et l’hygiène des lieux : passerelle piétonne, projecteur de chantier professionnel, benne auto basculante, rubalise, etc. ?

Une fois que vous aurez choisi votre constructeur, il vous présentera un contrat que vous devrez lire de A à Z pour éviter les clauses douteuses. Certaines entreprises de construction proposent un devis alléchant, mais elles présentent ensuite un contrat avec des clauses abusives qui feront sournoisement grimper le prix au final.

Souscrire à une assurance dommages-ouvrage

Tout comme le dépôt de permis de construire, la souscription à une assurance dommages-ouvrage est obligatoire. La plupart des propriétaires l’oublient souvent et pourtant, cette assurance garantit une prise en charge et une indemnisation intéressantes en cas de préjudice lié à l’ouvrage. À titre d’exemple, vous pourrez percevoir des allocations compensatoires si votre chantier est abandonné avant que les travaux ne soient réalisés. En outre, l’assurance dommage-ouvrage vous couvre au maximum s’il y a dégât matériel.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *