Quelles sont les étapes à suivre pour construire une maison individuelle ?

Entre acheter une maison et construire une nouvelle à soi, il vaut mieux opter pour la construction. Cela comporte de nombreux avantages, dont le fait de pouvoir évoluer dans une maison répondant aux objectifs et besoins fixés. Ensuite, elle sera automatiquement moins énergivore qu’une habitation ancienne. Le grand avantage de pouvoir construire une maison neuve individuelle est d’avoir le droit de déterminer l’endroit où elle sera située.

Choix du terrain et permis de construire

La construction d’une maison individuelle est un projet de grande envergure qui englobe de nombreuses démarches administratives tout en nécessitant un financement conséquent. La première étape concerne le choix du terrain. Il faut que celui-ci soit adapté aux besoins et modes de vie que ce soit la campagne ou la ville. Il y a aussi les conditions de constructibilité du sol, sous-sol et relief, ainsi que les règles d’urbanisme appliquées. Le choix est capital, car le terrain détermine le type de maison à construire.

Ce n’est qu’après qu’il est envisageable de penser à l’élaboration des plans de la maison. Il est possible de faire appel à un architecte ou à un constructeur de maison individuelle. Ensuite, il faut penser à déposer un permis de construire auprès de la mairie. La démarche est destinée à vérifier que le projet est conforme aux dispositions législatives et réglementaires en matière d’urbanisme. Le dossier doit comprendre un formulaire administratif de demande avec une photocopie du cadastre, un plan de masse et plan des façades, un dossier paysager avec une photo du terrain.

Comment financer la construction ?

Les aides financières existent pour le financement. Elles ont différentes formes. Pour les obtenir, il faut s’informer avant de rédiger la demande de financement. Ces aides sont entre autres :

  • Le Prêt à taux Zéro (PTZ), un prêt sans intérêts fourni par l’État pour financer jusqu’à 40% du montant global du projet de construction ;
  • Le Prêt action logements, pour des salariés d’une entreprise privée non agricole d’au moins 10 salariés afin d’obtenir un prêt bonifié ;
  • Les Prêts épargnent Logement (PEL) auprès de sa banque en fonction de la phase d’épargne des placements pour obtenir un prêt à un taux réglementé ;
  • L’obtention du PEL permet également de bénéficier d’une prime versée par l’État, d’un montant variant de 50 à 100% des intérêts d’épargne acquis ;
  • Les aides des collectivités locales pour financer le projet, sous forme de prêts à taux réduit, voire à taux 0 ou même des primes ou subventions.

La solution la plus classique est le prêt bancaire. Pour cela, il faut présenter un dossier de financement à la banque. Le prêt est obtenu selon le montant total nécessaire pour le projet et selon les possibilités financières du demandeur. À ce sujet, il est recommandé de respecter un taux d’endettement maximal de 33%. Outre les dossiers personnels, la banque a aussi besoin de documents justifiant l’apport personnel.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *