Que faut-il savoir sur les traitements antimousses pour toiture?

Il n’est pas rare de voir des mousses, des lichens, des algues et des champignons se développer sur le toit au fil du temps. Ces végétations indésirables ne ternissent pas uniquement l’esthétique de la maison. Elles affectent également l’état de la toiture. Pour protéger celle-ci, on peut appliquer un produit antimousse à sa surface. Il supprime les parasites végétaux et évite leur prolifération. Dans cet article nous allons partager avec vous les informations à savoir sur les traitements antimousses pour toiture.

Quels sont les risques liés au développement des mousses sur le toit ?  

L’enlèvement des mousses, des lichens, des algues et des champignons de la surface du toit ne répond pas uniquement à un souci d’esthétisme. En effet, ces éléments peuvent altérer votre toiture. Dans un premier temps, les mousses peuvent déplacer vos tuiles et entrainer des fissures lorsqu’elles se développent. Pourtant, les tuiles fissurées sont les principales causes des infiltrations d’eau dans la maison.

Ensuite, ces végétaux indésirables favorisent les stagnations d’eau sur la toiture. Cependant, l’humidité rend le revêtement plus poreux et moins résistant. Il est donc primordial d’entretenir sa toiture régulièrement. Pour cela, il est conseillé de faire appel à une entreprise de couverture comme sur ce site. Sachez que les travaux d’entretien permettent de prévenir la formation des mousses, des lichens et tous autres champignons. Ils devront toutefois être complétés par un traitement antimousse.

Comment utiliser les traitements antimousses pour toiture ?

Le traitement antimousse est une solution efficace pour empêcher l’apparition des mousses, des lichens et des champignons sur la toiture. Néanmoins, le produit utilisé doit être compatible avec le type de matériau de couverture en place. Par conséquent, il est nécessaire de bien se renseigner sur la nature du produit antimousse avant son utilisation.

En outre, on distingue principalement deux types de traitements antimousses, à savoir les produits avec rinçage et les produits sans rinçage. Malgré cette différence, ces derniers procurent le même résultat. Ils entrainent l’assèchement des mousses, et suppriment les germes et les racines en profondeur. Ce qui empêche la prolifération future de ces champignons parasitaires. Par ailleurs, sachez que ces produits présentent leurs propres avantages et inconvénients.

Pour le produit antimousse avec rinçage, c’est le rinçage lui-même qui est son principal inconvénient. Il s’agit d’une opération délicate à réaliser minutieusement de peur de déplacer ou d’endommager les tuiles. En revanche, l’action de ce produit est très rapide.

Le produit antimousse sans rinçage se caractérise par la simplicité de son utilisation. Il suffit de l’appliquer sur la toiture. Lorsqu’il pleuvra, la pluie emportera les dernières traces de mousses. Malgré cela, son action est plus lente, car les mousses et les germes qui y sont associés sont détruits en quelques jours. L’application de l’antimousse sans rinçage devra alors se faire par beau temps. Il est conseillé de visionner les prévisions météorologiques des 3 jours qui suivent son application.

L’utilisation des produits de traitements anti-mousses est-elle conseillée ?

Les produits antimousses sont des moyens à la fois efficaces et rapides pour se débarrasser de la pollution verte sur la toiture. Pourtant, ces produits qualifiés de «nettoyants» sont souvent accusés d’accentuer la porosité des tuiles. En outre, ils sont considérés comme temporaires, le traitement est à renouveler chaque session de démoussage. Pour éradiquer définitivement les mousses et les lichens de votre toit, nous vous encourageons à demander conseil à un couvreur professionnel. Dans la majorité des cas, la toiture est traitée avec du produit hydrofuge. En plus d’empêcher la formation des parasites végétaux, il optimise l’étanchéité de la couverture du fait qu’il comble les pores des tuiles. En fonction de la qualité et de l’efficacité du traitement, il est à renouveler tous les 3 ou 4 ans.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *