Le rôle de l’inspecteur en bâtiment

Dans l’ensemble, le rôle de l’inspecteur en bâtiment est d’aider son client à déterminer l’état, au moment de l’inspection, de l’immeuble que le client désire acheter ou refinancer. L’inspecteur fait part de son évaluation dans un rapport détaillé qu’il remet à son client. Armé de ces informations, le client pourra procéder à une prise de décision éclairée.

Qui peut exercer ce métier?

Normalement, l’inspecteur en bâtiment est un professionnel de l’immobilier. L’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec (AIBQ), organisation à but non lucratif, a adopté un code de déontologie et des règles de pratique dont chaque membre de l’association doit suivre. Toutefois, il faut noter que ce métier n’est pas soumis au Code des professions, la loi qui encadre la pratique de plusieurs professions au Québec et définit les conditions d’exercice professionnel. Néanmoins, il arrive que des professionnels tel que les ingénieurs, les architectes et les technologues offrent également des services en inspection de bâtiment.

Puisque le métier d’inspecteur en bâtiment n’est pas régi par une loi dédiée, il convient au consommateur de procéder à quelques vérifications lors de son choix d’inspecteur. Il faut s’informer sur ses années d’expérience et s’il est membre de l’AIBQ. Dans le cas d’un ingénieur, architecte ou technologue, il faut s’assurer qu’il est membre de son ordre professionnel. L’appartenance à une de ces organisations fait en sorte que l’inspecteur possède une assurance responsabilité professionnelle.

Sur quoi porte l’inspection?

bâtimentEn vertu des normes de pratique de l’AIBQ, l’inspection préachat est principalement une inspection des composantes visibles et accessibles des différents systèmes d’un immeuble. L’inspection a pour but d’identifier les défauts apparents majeurs qui affectent l’immeuble. Elle vise également à déceler les défauts qui peuvent diminuer l’usage et la valeur de l’immeuble.

Lors de son inspection, l’inspecteur en bâtiment vérifiera les systèmes de l’immeuble tels que le chauffage, la ventilation, l’électricité et la plomberie, ainsi que la structure de l’immeuble et ses éléments extérieurs comme le parement, la toiture, les fenêtres et les portes. Il s’efforcera de dépister des indices de bris, défauts ou vices pouvant indiquer l’apparition d’éventuels problèmes ou la présence d’un vice caché plus sérieux. Le rapport d’évaluation remis par l’inspecteur doit souligner tous les éléments pouvant nécessiter une réparation dans un avenir plus ou moins rapproché.

La thermographie, un outil avancé en inspection de bâtiment

Le rôle de l’inspecteur en bâtiment ne se limite pas aux inspections préachats. En se certifiant par l’American Society for Nondestructive Testing (ASNT), l’inspecteur en bâtiment pourra offrir ses services en thermographie. L’imagerie thermographique, par le moyen d’une caméra infrarouge, est un outil d’analyse non destructif permettant de déceler des défectuosités non visibles à l’oeil nu. La thermographie est utile pour effectuer des inspections visant l’évaluation de l’état des immeubles existants, le contrôle de qualité des matériaux, l’entretien préventif et l’économie d’énergie.

Aptitudes, formation et perspectives d’emploi

Afin de d’acquitter avec succès le rôle d’inspecteur en bâtiment il faut connaître le Code de bâtiment et les normes de sécurité certes, mais il faut aussi faire preuve de la rigueur et d’un esprit analytique. L’exercice de ce métier demande une certaine polyvalence car l’inspecteur en bâtiment est appelé à évaluer toutes sortes d’édifices et doit se tenir au courant des changements aux niveaux des normes et des techniques dans le domaine de la construction.

La formation nécessaire se donne à plusieurs CÉGEPs à travers la province du Québec. C’est un programme de trois ans à temps plein, à la fin duquel le finissant se voit octroyer d’un Diplôme d’études collégiales (DEC), soit en Technologie de la mécanique du bâtiment, en Technologie de l’architecture ou en Technologie du génie civil.

En collaboration avec l’AIBQ, le Collège d’enseignement en immobilier (CEI) offre un programme de formation en inspection de bâtiment menant à une Attestation d’études collégiales (AEC) du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec. Pour voir tous les programme disponibles veuillez consulter ToutPourRéussir.com, un site du gouvernement du Québec ayant pour mission de mieux faire connaître les métiers ayant de bonnes perspectives d’emploi.

Selon ToutPourRéussir.com, ce métier jouit de bonnes perspectives d’emploi car les inspecteurs en bâtiment peuvent être employés par les gouvernements municipaux, provinciaux et fédéral, ainsi que les compagnies de construction, les firmes d’experts-conseils en génie civil et en architecture. Autrement, un inspecteur en bâtiment certifié peut travailler à son compte.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *