Bien comprendre les prêts immobiliers

Il existe plusieurs types de prêts qui correspondent chacun au profil de l’emprunteur et à son projet. En effet, que ce soit pour l’acquisition d’une résidence principale, secondaire ou locative, il est possible de choisir entre les gammes de prêts classiques ou les prêts aidés.

À chaque type d’achat, un prêt immobilier

Lorsqu’un ménage décide de s’engager pour un emprunt immobilier, plusieurs options peuvent s’offrir à lui. Dans tous les cas, le choix pour un type de prêt ou pour un autre dépend entièrement de la situation de l’emprunteur, son niveau de revenus et la nature de son projet, qu’il soit locatif, qu’il s’agisse de l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire. Pour trouver un prêt immobilier qui correspond à son profil, on peut consulter toutes les offres intéressantes sur ce site.

L’acquisition d’une résidence principale peut bénéficier de différentes options de prêts immobiliers. Outre toute la gamme des contrats classiques des organismes de crédit dont les caractéristiques diffèrent en fonction de chaque offre, l’emprunteur peut également prétendre aux prêts réglementés sous forme d’aide d’État. Toutefois, la plupart de ces dispositifs sont concernés par des conditions d’octroi que l’emprunteur doit remplir au préalable. Par ailleurs, il peut également opter pour les prêts complémentaires attribués par les employeurs, les collectivités locales et autres… Pour l’acquisition d’une résidence secondaire, l’emprunteur a la possibilité de jouer sur les caractéristiques des offres de prêts classiques.

Les différents types de prêt pour une acquisition immobilière

ArgentLes types de prêts immobiliers sont nombreux. L’emprunteur, selon son profil et son projet, pourra choisir entre les prêts immobiliers classiques distribués par les agences bancaires et les prêts d’aide à l’accession immobilière. Pour les prêts bancaires, on peut trouver le prêt amortissable, pour lequel l’emprunteur va s’acquitter tous les mois du capital emprunté et les intérêts, le prêt in fine non amortissable (capital remboursé à la dernière échéance) pour les emprunteurs qui disposent d’une épargne sur laquelle sera adossée le prêt, le prêt relais non amortissable pour les emprunteurs qui veulent acquérir un bien immobilier tout en effectuant la revente d’une autre..

Les prêts d’aide à l’accession sont destinés, pour la plupart, à l’acquisition de résidences principales. Ce sont des dispositifs d’État qui permettent de couvrir une partie de l’acquisition. Les différents types de prêts de cette gamme sont notamment le PAS pour les emprunteurs qui peuvent financer une partie de leur projet et les frais annexes, le prêt conventionné (PC) qui ne demande pas de conditions de revenu, le PTZ+, qui est un prêt complémentaire pour l’acquisition dans le neuf ou l’ancien, le PEL pour les emprunteurs qui disposent en outre d’un plan épargne logement ou d’une CEL. Il y a, enfin, le prêt action logement qui est convenu entre un employé et son employeur pour le financement d’une partie de l’acquisition d’une résidence. Toutefois, ce prêt requiert des conditions d’éligibilité pour les deux parties et il est réservé aux entreprises ayant au moins dix salariés.

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *