Quels sont les avantages de la location meublée ?

Fiscalité immobilière location meublée : ce qu’il faut savoir

À première vue, la location vide et la location meublée semblent assez proches, pourtant sur le plan fiscal et juridique, elles divergent complètement. Ce qui pousse beaucoup de particuliers à investir de nos jours dans la location meublée à cause des avantages qu’elle offre. Se focalisant justement sur la fiscalité immobilière notamment d’une location meublée, l’article informe sur ce qu’il y a à savoir sur ce secteur.

Fiscalité immobilière d’une location meublée : les points essentiels

Ayant un réel impact sur les revenus locatifs, la fiscalité d’une location meublée est un paramètre important à ne pas négliger vu que vous êtes imposé sur vos revenus en fonction de votre régime fiscal.

Un des nombreux points qui caractérisent la fiscalité d’une location meublée, le régime fiscal est, en effet, indispensable. Pour ne pas se tromper alors, il vaut mieux demander de l’aide comme nous le proposent les conseils de Julien en fiscalité immobilière. Pouvant vous être utile, que vous soyez déjà propriétaire d’un bien en location ou que vous envisagiez de l’être, ses services apportent plus d’explications sur les points essentiels de la location meublée.

Le régime fiscal d’une location meublée

Le régime fiscal définit les règles qui déterminent le statut fiscal d’une personne physique comme morale. Elles sont différentes, au niveau des abattements fiscaux et de certains avantages, pour la location vide et la location meublée. Le régime meublé réel ainsi que le régime micro BIC sont les deux régimes applicables lorsqu’il s’agit de location meublée, pour plus d’informations, cliquez ici.

Le régime réel est applicable d’office, soit sur décision du propriétaire à condition que les revenus locatifs dépassent le seuil limite par an, un montant fonction du type de bien dont la valeur est propre à chaque ville. Concernant le régime micro BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), il est de rigueur si les revenus locatifs (loyers nus et charges), considérés comme étant les fruits d’une activité commerciale, sont inférieurs à ce seuil.

Pourquoi la location meublée est-elle avantageuse ?

Déjà, ce qui choisit le régime peut déduire toutes ses charges locatives (exemple : frais de notaire, assurance, litige ou taxe foncière…), mais aussi, il bénéficie d’un amortissement, un pourcentage du montant de la location meublée déductible par an. Cet amortissement est un énorme avantage puisqu’il permet d’obtenir un bénéfice nul, donc pas d’impôt pendant plusieurs années.

Aussi, la durée minimale d’un bail est d’un an renouvelable et les charges récupérables du locataire peuvent être considérées comme forfaitaires. Considérée par l’administration fiscale, comme étant en dehors de la catégorie des revenus fonciers, la location meublée est telle une niche fiscale dont seulement 50 % des revenus locatifs sont imposés.

Quelques précautions à tenir en compte en matière de location meublée

Bien que les avantages de la location meublée soient attrayants, certaines formalités s’imposent telles que la souscription d’une déclaration d’existence auprès du tribunal de commerce dans les quinze jours du début de la location et dans le but d’obtenir un numéro de Siret. Cette nouvelle règle, s’appliquant aussi aux propriétaires particuliers, les oblige par conséquent à payer chaque année la cotisation foncière des entreprises.

Aussi, lorsque vous allez fixer le loyer du bien, surtout pour la première fois, il faudra bien l’évaluer en fonction de plusieurs paramètres notamment la localisation, le nombre de pièces, la superficie, les équipements, etc. Pour être conforme à la loi, prenez également en compte le dispositif Pinel ainsi que les plafonnements des loyers.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *