L’investissement immobilier aux USA a toujours le vent en poupe

L’investissement immobilier aux USA présente des avantages qui ne sont pas visibles en Europe. L’opération est sans risque à condition de s’y prendre correctement. En effet, il y a des régions, des villes et des rues qui sont plus rentables que d’autres. Il faudra donc percer le rouage de la pratique pour espérer obtenir les 16 % de rentabilité estimée auprès des agences immobilières.

Fiscalité faible aux USA

Une convention fiscale franco-américaine régit chaque projet d’acheter une maison à Cleveland, USA pour investir de l’argent. Contrairement à la fiscalité appliquée en France, celle pratiquée aux États-Unis est beaucoup plus souple et faible.

La déduction fiscale y est beaucoup plus intéressante. Les charges réelles qui sont supportées au cours de la gestion du bien mis en location sont déductibles du loyer brut. Quel que soit le statut de l’investisseur, il peut bénéficier d’un amortissement linéaire pour une partie du prix d’achat de son bien. Il faut aussi compter l’abattement fiscal qui s’obtient en valeur nominale.

Une loi en faveur des propriétaires

La loi qui vise à protéger les propriétaires de logement n’a pas changé malgré les circonstances qui résultent de la pandémie du covid-19. Cela s’explique par les mesures d’accompagnement qui ont été mises en place par le gouvernement américain depuis le début de la crise.

Pour rappel, le propriétaire a le droit d’expulser un locataire lorsque celui-ci ne respecte pas les délais de paiement du loyer qui sont convenus dans le contrat de location.

Le dynamisme économique, toujours présent

Les États-Unis ont toujours été un terrain favorable à la création d’emploi. En plus les travailleurs bénéficient de condition de vie confortable avec des salaires beaucoup plus intéressants qu’en Europe. Ce flux migratoire et ce dynamisme économique accentuent la rentabilité des investissements immobiliers.

Tous les grands groupes qui sont connus sur le plan mondial ont leur siège aux USA. Ce qui a pour résultat de produire des millions d’emplois sur le long terme. C’est donc sans surprise si le taux d’occupation des maisons en location atteint facilement les 98 %.

bâtiment

Des coûts d’acquisition en baisse

Le coût d’acquisition d’un logement individuel est toujours moins cher comparé à ce qui est visible en Europe. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait que de nombreux Français s’intéressent davantage à l’investissement immobilier aux USA.

Vous pouvez devenir rentier en ayant un budget de départ de 550 000 euros. En prenant contact avec une agence immobilière franco-américaine, vous pouvez facilement réaliser un investissement clé en main pour moins de 75 000 euros.

L’investissement locatif est un secteur en perpétuelle évolution aux USA. Le marché de l’immobilier remonte la pente progressivement après plusieurs mois de confinement. Les acheteurs sont au rendez-vous, il en va de même pour les locataires. La crise sanitaire a permis à de nouvelles branches d’emploi de voir le jour.

Le dernier conseil que l’on puisse donner pour un investissement aux États-Unis concerne la région. Misez sur des villes en plein essor économique comme Cleveland. Plus de 62 % de sa population se compose de jeunes de 18 à 34 ans. Cette ville de l’Ohio est le berceau de différents secteurs porteurs de plusieurs milliers d’emplois. C’est le cas de la biotechnologie et de l’industrie de la communication et de la vente.  

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *