Changer de verrière : tout ce qu’il faut savoir

Inspirées des ateliers d’artistes, les verrières ont la côte dans les habitations contemporaines. Autrefois utilisés pour transformer la terrasse en une véritable pièce de vie, ces accessoires s’invitent désormais dans les intérieurs. Ils remplacent les vieilles cloisons dans la cuisine, le salon ou la salle de bain. Mais au fil des années, l’ouverture peut montrer des signes d’usure. Dans ce cas, il est nécessaire de changer la verrière. Voici quelques conseils à connaître avant de procéder à l’opération.

Rénover sa verrière : quels sont les critères à connaître ?

La verrière gagne de plus en plus les intérieurs français. Elle apporte une touche moderne et originale dans la maison. Installé dans une zone sombre, cet accessoire permet également d’illuminer la pièce comme le couloir ou la salle de bain. Mais si l’on étudie la tendance, ce dispositif habille particulièrement les cuisines ouvertes. Ainsi, il offre l’avantage de la vue, sans l’inconvénient des odeurs.  

Cette structure dispose donc de nombreux atouts. Mais elle présente aussi un défaut majeur. Selon la qualité du vitrage, celui-ci peut se briser au moindre choc. Or, une simple fissure peut miner l’aspect de la verrière. Dans ce cas, il va falloir la changer. Mais avant d’entreprendre les travaux, il est essentiel de bien choisir le modèle de l’ouverture.

Jusqu’ici, les dispositifs dotés d’armature en acier ou aluminium sont les prisés du marché. En version coulissante ou porte battante, ils sont parfaits pour les intérieurs au style industriel ou chic. Mais si l’on préfère la décoration rustique, cosy ou scandinave, le bois reste une valeur sûre. Par ailleurs, le choix du vitrage est aussi déterminant. Pour éviter que le matériau se fissure au moindre choc, il vaut mieux opter pour du verre trempé. Particulièrement résistant à la chaleur, ce dernier peut également être teinté. Enfin, que l’on compte installer une verrière sur mesure, standard ou en kit, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel.

Installation de la verrière : les grandes étapes à suivre

Les verrières sont adaptées à toutes les pièces de maison, quelles qu’en soient les dimensions. Mais comment bien mesurer son ouverture, pour les mettre en place ?

Ces équipements se prêtent à tous les styles d’intérieurs. Leur installation nécessite toutefois l’intervention d’un professionnel. En effet, que l’on choisisse une version en kit, standard ou sur mesure, un technicien devra accompagner les propriétaires pour vérifier la planéité du sol, le poids du verre ou le type de mur. Si ce dernier est porteur, il est possible de créer une ouverture, sous réserve de l’avis d’un ingénieur.

Après les études, il faut ensuite procéder à la prise de côtes en millimètres. Cette étape est importante afin que la cloison vitrée puisse s’y loger correctement. Pour cela, les mesures doivent être prises en millimètre, où 1 mm équivaut à 100 cm. Pour réaliser cette opération, on doit passer par trois phases. La première consiste à mesurer l’épaisseur du muret et vérifier que celui-ci fait au moins 50 mm. Par la suite, il est essentiel de calculer la longueur de la verrière et effectuer une prise de dimensions en trois points différents.Si l’on souhaite créer une ouverture sur mesure, on veillera alors à communiquer les mesures au fabricant. Enfin, on procédera à la même technique pour évaluer la hauteur de la cloison vitrée.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *