Utiliser une pompe pour alimenter sa maison en eau, l’essentiel à savoir

En France, la consommation en eau est en moyenne de 120 à 170 litres d’eau par jour pour une famille de 3 personnes. Les ménages peuvent parfaitement faire des économies et réduire de moitié leur facture d’eau en équipant leur habitation d’un dispositif autonome. Pour ce faire, le logement devra bien sûr disposer d’un point d’eau (un puits ou un système de récupération d’eau de pluie). En outre, afin d’automatiser l’alimentation en eau, le plus simple sera toujours de connecter la source d’eau à une pompe. Le système s’apparente à un véritable investissement dont les bénéfices se feront ressentir à long terme. Tout dépendra surtout du choix de la pompe. Voici quelques infos pour vous aider à trouver le modèle idoine et à réussir la mise en place de votre réseau d’eau indépendant.

Quel modèle de pompe choisir ?

Vous l’aurez certainement compris, ce n’est pas par hasard que la pompe à eau se décline en plusieurs versions. Le choix de l’équipement dépendra avant tout de la situation de votre point d’eau. Si celui-ci est situé à moins de 7 m de profondeur, la pompe de surface sera l’option la plus adaptée. L’appareil se placera au-dessus du puits ou du réservoir récupérateur d’eau de pluie enterré. Dans le cas où votre réseau est assez étendu ou que les postes à alimenter sont assez nombreux, vous pourrez également opter pour un groupe hydrophore. Ce dernier est déjà équipé d’un dispositif centrifuge et d’une cuve sous pression.

Que ce soit dans le premier ou dans le second cas, la pompe devra normalement se mettre en marche à chaque demande d’eau. Cela signifie qu’elle devrait démarrer dès que l’on ouvre un robinet, que l’on active la machine à laver ou que l’on tire la chasse d’eau. Si vous constatez que la pression à la sortie n’est pas stable. Vous pourrez toujours équiper la pompe d’un régulateur de pression ou pressostat. Ce support servira à contrôler la pression, et même à déclencher la pompe à distance. Bien évidemment, vous avez également la possibilité d’acheter une pompe à pression constante (un peu plus chère).

Si votre puits ou votre cuve de récupération d’eau de pluie se trouve au-delà de 7 m de profondeur, la pompe immergée est l’option tout indiquée. Cette version submersible se place directement au fond du point d’eau. Pour vous assurer d’avoir opté pour le modèle idoine, évaluer tout d’abord votre besoin en pression lors de la sortie de l’eau. Selon les experts, la pression devrait être de 1 bar pour un puits de volume d’eau de 10 m de longueur.

Est-il nécessaire d’équiper le système d’alimentation en eau d’un filtre spécifique ?

En général, une cuve de récupération d’eau de pluie devrait déjà être équipée d’une crapaudine. Dans le cas d’un puits, l’eau devrait normalement être limpide. Cependant, puisque l’eau est utilisée pour alimenter les toilettes, la machine à laver et même la salle de bain, une filtration supplémentaire et un dispositif de préfiltration seront nécessaires pour éliminer efficacement les impuretés.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *