En quoi consiste le curage des canalisations ?

Que vous résidez dans une maison individuelle ou dans un appartement, vos canalisations sont souvent mises à rudes épreuves. Poussières, amas des cheveux, tartre, déchets, …autant d’éléments peuvent endommager vos canalisations au cours du temps. Heureusement, le curage de canalisation permet d’entretenir le réseau des eaux usées et d’éviter, par conséquent, l’intervention coûteuse d’un spécialiste.

Mais, en quoi consiste le curage des canalisations? Comment est réalisée cette opération?

Curage de canalisations: à quoi ça sert ?

En premier lieu, le curage des canalisations sert à garantir le fonctionnement optimal du réseau des conduits. Il peut également être l’opération de base de l’assainissement des eaux domestiques, connues sous le nom d’eaux grises, dont celles de la salle d’eau et de la cuisine de l’habitation ou du bâtiment.

Les réseaux d’assainissement des eaux-vannes, les réseaux d’assainissement des WC, et les réseaux des eaux pluviales…toutes ces conduites font partie du réseau et doivent être périodiquement entretenues afin de garantir leur bon fonctionnement durant toute l’année.

Le fait de ne pas être engagé à un curage périodique peut provoquer des dysfonctionnements qui peuvent générer des désagréments et des coûts qu’ils sont possibles à éviter. Par exemple, les canalisations engorgées sont beaucoup plus compliquées à curer que celles qui sont entretenues convenablement et régulièrement.

D’ailleurs, s’il s’agit des canalisations de la fosse septique qui sont bouchées, de désagréables odeurs pourront se dégager avec l’impossibilité de faire évacuer les effluents. Ces odeurs seront aussi au rendez-vous pour des canalisations encombrées en liaison avec l’évier ou le lavabo au bac dégraisseur.

Comment est réalisé le curage de canalisations?

Le curage des canalisations, action préventive nécessaire au bon fonctionnement des canalisations, est effectué dans l’objectif d’éviter l’apparition d’une canalisation engorgée. Toutefois, il existe deux méthodes de curage.

Curage haute pression

Le curage des canalisations peut se réaliser de différentes manières. La technique la plus courante est le curage technique, appelé également curage hydrodynamique ou hydrocurage. Cette dernière est basée sur le nettoyage des canalisations entartrées en se servant de jets d’eau sous haute pression.

Après la réalisation d’une bonne évaluation effectuée avec des caméras très fines et une buse rotative correspondante au diamètre du conduit d’évacuation et au type d’obstruction. Le tuyau sera alors relié à un camion hydrocureur équipé d’une citerne et d’une pompe qui sont capable de forcer une pression comprise entre 50 et 350 bars. En fait, la force du jet d’eau est responsable de l’élimination des résidus superposés sur les parois et par conséquent du débouchage canalisation Saint Quentin.

Curage basse pression et maintenance biologique

Bien qu’infaillible, le curage de canalisations classique présente, néanmoins, quelques inconvénients. La puissante pression des jets d’eau peut, en effet, entraîner une fragilisation des conduits, ce qui fait des risques de rupture et de fuites d’eau.

Il s’agit d’une méthode énergivore, sans compter qu’elle consomme une grande quantité d’eau. Raison pour laquelle, on a développé des techniques alternatives des installations de plomberie et de l’environnement. Ainsi, le curage à basse pression assure une entière remise à blanc de son réseau d’évacuation doucement.

Performant et innovant, le procédé de maintenance biologique est basé à l’injection d’une solution qui contient des souches bactériennes naturelles sélectionnées avec un grand soin dans les canalisations. Cette opération dispose d’un double effet.

  • Action curative : associé à des agents chimiques aptes à dissoudre le tartre incrusté et tout autre micro-organisme, le curage canalisation dispose d’une action curative.  
  • Action préventive : les bactéries aident à enlever le calcaire existant dans les effluents tout en évitant la précipitation de tartre. En outre, l’apparition d’un biofilm bactérien sur la paroi de la canalisation permet d’empêcher l’adhésion ultérieure des débris.
Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *