Ce qu’il faut savoir sur l’ aménagement extérieur de la maison

Plusieurs aspects sont à prendre en considération lorsque vient le temps d’aménager le terrain extérieur de sa maison. Le propriétaire doit s’assurer, entre autres, d’une bonne gestion des eaux de surfaces, de la plantation d’arbre et d’arbustes et des gouttières.

article40AArbres et aménagement extérieur

Avant d’aménager votre terrain, vous devez vérifier auprès de votre municipalité quelles sont les restrictions qui s’appliquent. Sur le plan accompagnant le certificat de localisation de votre bâtiment, vous verrez les servitudes de passage ou de tréfonds dédiées aux services publics. Ces servitudes, en faveur d’Hydro-Québec ou des entreprises de câblodistribution et de téléphonie, sont des zones où vous ne pouvez pas implanter de bâtiments ou de structures permanentes (cabanon, piscine, arbres, etc.). Ces zones servent au passage des fils aériens ou souterrains, ainsi qu’au personnel des entreprises et à leur équipement pour l’entretien de ce réseau. Votre municipalité pourrait aussi avoir des restrictions particulières et vous devez en tenir compte sans quoi vous pourriez être dans l’obligation de revoir votre aménagement. Il est également possible que votre municipalité exerce un contrôle sur le type d’arbres qu’il vous sera possible de planter. Il sera essentiel de vous assurer que les arbres ou arbustes que vous désirez mettre en terre ne risquent pas, par leur système racinaire, d’endommager les fondations de votre résidence et votre système de drainage pluvial ou sanitaire.

Évitez de planter arbres et arbustes trop près de votre bâtiment.

Drainage de surface

Comme le bord des fondations est remblayé avec un matériau non compacté, vous remarquerez, dès la première année, que le sol tout près de votre bâtiment aura descendu. Ce tassement est aussi causé par l’égouttement de l’eau de la toiture, particulièrement si votre demeure est dépourvue de gouttières. Si vous ne corrigez pas cette situation par l’apport de nouvelle terre, l’accumulation d’eau à cet endroit pourra se solder par une surcharge d’eau en périphérie de la résidence et vous risquez d’avoir des infiltrations d’eau. Cette mesure fait partie de l’entretien normal. Vérifiez la situation chaque année et corrigez-la au besoin.

Pour l’ensemble du terrain, on recommande une pente d’environ 2 %, mais il est de mise de prévoir une pente plus importante près du bâtiment, soit 10 % sur une distance de 2 m (6 pi).

Toujours laisser un espace d’au moins 200 mm (8 po) par rapport au-dessus de la fondation.

De plus, dans le cas où votre propriété vous a été livrée avec un terrassement brut (sans terre de finition ni gazon), il sera opportun de vérifier et de corriger, au besoin, les pentes d’écoulement du terrain avant la pose de terre de finition et de gazon. Un nivelage adéquat procurera un drainage efficace des précipitations et éloignera les eaux de ruissellement de votre bâtiment.

Les gouttières

Comme il est de pratique courante, votre constructeur vous a peut-être livré votre demeure sans gouttières ni descentes pluviales. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’installation de gouttières n’est pas une exigence du Code de construction. En revanche, c’est une bonne façon de diriger l’eau des intempéries aux endroits souhaités et de diminuer l’érosion que l’eau pourrait créer autour de votre bâtiment. Nous vous recommandons par conséquent d’en installer si ce n’est pas déjà fait.

article40BInstaller des gouttières et des descentes pluviales

D’abord, les gouttières doivent être installées en considérant les pentes adéquates pour permettre l’écoulement de l’eau. Selon les fabricants, on doit prévoir une pente de 3 à 6 mm par mètre (à ¼ po tous les 3,3 pi). La profondeur des gouttières sera déterminée en fonction des pentes de toiture, bien que la plupart des résidences devraient être bien servies par des gouttières de 125 mm (5 po). Au bas des descentes pluviales, l’eau doit être dirigée loin de la fondation. Dans le cas contraire, l’eau pourrait créer des dépressions où l’eau s’accumulera et vous risquerez des infiltrations d’eau. Il est donc important que le bas des descentes soit muni de coudes et, selon les pentes de votre terrain et l’endroit où l’eau devrait être dirigée, vous aurez peut-être aussi besoin d’installer des rallonges ou des blocs parapluie. De plus, il est important d’installer les gouttières de façon à ce que le prolongement de la toiture ne les rencontre pas. Cela réduira l’accumulation de neige et de glace en bordure du toit, ce qui pourrait favoriser des infiltrations d’eau et endommager vos gouttières.

Il est préférable de nettoyer vos gouttières au printemps et à l’automne. Retirez-en-les feuilles et les débris, et ensuite, à l’aide d’un boyau d’arrosage, inondez les gouttières à partir du point le plus haut. Cela vous permettra de vérifier si l’écoulement est adéquat et si vos gouttières présentent des fuites. Faites attention à l’installation de votre échelle pour qu’elle soit bien d’aplomb et ne prenez pas de risques inutiles. Confiez ce travail à un professionnel si vous n’êtes pas à l’aise en hauteur.

Pour en apprendre davantage, consultez le guide d’entretien complet de Qualité Habitation

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *