Extension de maison, comment obtenir le bon financement ?

Pour gagner plus d’espace à vivre, vous devez procéder à des travaux d’extension, que ce soit une chambre, le salon, ou encore en ajoutant une nouvelle salle de bain. Ces travaux vous couteront une bonne somme d’argent. Hormis votre contribution personnelle, vous devriez sans doute solliciter un crédit, mais lequel ? Selon la gravité de votre chantier, vous avez plusieurs possibilités, entre le crédit conventionné, les prêts travaux, mais aussi le prêt personnel.

Le prêt conventionné, pour financer tout genre de travaux

Quel que soit le montant total des opérations, vous pouvez souscrire un prêt conventionné. Aucun plafond n’est établi et vous avez la possibilité d’étendre vos remboursements jusqu’à 35 ans. C’est le prêt immobilier par excellence. Vous pouvez solliciter ce prêt auprès de votre banque pour financer l’aménagement de votre résidence principale, ajout d’une véranda ou d’une pièce supplémentaire. Le taux d’intérêt est fixé en fonction de vos relations avec la banque.

Les aides à l’accession immobilières

Il existe des solutions sur mesure pour les personnes à revenus modérés souhaitant accéder à la propriété et pour améliorer leur habitat. Les revenus les plus faibles peuvent prétendre aux prêts à taux zéro. Les extensions doivent dans ce cas être nécessaires pour que l’habitation soit adaptée à leurs occupants, familles nombreuses notamment. Pour les autres cas d’extension, il existe aussi des prêts à l’accession sociale, avec des taux d’intérêts très bas pour les personnes prévoyant l’aménagement de nouvelles espaces sans avoir les moyens suffisants pour un crédit normal. Des conditions de ressources strictes sont imposées en fonction de la zone géographique du logement.

Le crédit travaux, principale ressource pour les extensions

C’est un crédit spécialement conçu pour financer les travaux, rénovations et extensions. Le plafond est fixé à 75 000€ pour une durée de remboursement jusqu’à 84 mois. C’est un crédit affecté qui nécessite la présentation de devis et factures. Les fonds alloués doivent être utilisés exclusivement pour les opérations citées lors de la signature du contrat. Les établissements envoient périodiquement des contrôleurs de travaux pour suivre le déroulement du chantier et l’affectation exacte des fonds.

Le prêt personnel, la solution la plus simple

C’est une variante du crédit à la consommation qui n’a pas d’affectation stricte. Dénommé prêt personnel sans justificatif de revenu, c’est également un prêt sans justificatif d’utilisation. Vous êtes libre d’utiliser les fonds selon vos besoins. Aucun contrôle n’est effectué. Pouvant atteindre 75 000€, le remboursement peut s’étaler sur 84 mois. L’intérêt de cette formule est son accessibilité. Aucune justification ne vous est demandée. Tous le crédit peut être affecté aux travaux, comme une partie peut être utilisée à votre guise. Vous devez simplement respecter les mensualités. Mais ce prêt est relativement plus cher, s’expliquant par un risque supplémentaire pris par la banque. Il vaut mieux réduire au maximum le terme pour ne pas être pénalisé par un taux d’intérêt élevé.

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *