Tout comprendre sur la pose de parquet réussie

Le parquet est un revêtement de sol tendance. Il est plus pratique que la moquette. Si vous optez pour le parquet, il convient de choisir la technique de pose idéale pour votre intérieur. Le parquet peut être cloué, collé ou flottant selon les besoins. Voici tous les détails sur la pose de parquet.

Comment stocker du parquet ?

Il existe plusieurs choix de méthodes de pose de parquet. Mais avant de procéder à la mise en place de ce type revêtement, il faut le stocker dans la pièce à couvrir afin de l’acclimater préalablement. Dans ce cas, entreposez vos parquets dans la pièce pendant au moins 2 jours. Cela laisse le temps à vos parquets de s’habituer à la température ambiante de la pièce à laquelle ils sont destinés. S’il s’agit de plancher chauffant, un préchauffage peut être nécessaire.

Les différents types de parquets et leur prix

Vous avez le choix entre plusieurs types de parquets. D’abord le parquet massif qui existe en fabrication artisanale et industrielle.

La première option est plus intéressante, car ce type de revêtement bénéficie d’un rendu plus soigné apportant une touche chaleureuse. Le parquet massif s’adresse à ceux qui ont de gros budgets pour reverdir le sol de leur maison. Il bénéficie d’une excellente durée de vie. Vous avez le choix entre différentes esthétiques. Le parquet massif est un bon choix si vous souhaitez un revêtement de sol durable qui met en valeur votre intérieur.

Ensuite, vous avez le parquet contrecollé qui propose aussi une longévité intéressante. Ce revêtement peut durer jusqu’à 70 ans. Son aspect peut s’adapter à toutes les envies grâce à divers choix de finition (vernis, cirée, vieillie ou encore huilée). Le rendu est presque le même que le parquet massif. Le parquet contrecollé peut être posé sans l’aide d’un professionnel. Son principal point faible est le prix.

En dernier, le parquet stratifié qui est très apprécié pour son coût abordable. Il fait l’impasse sur l’essence de bois pour garantir un prix à la portée de tous les budgets. Néanmoins, l’imitation bois est réussie. Vous avez le choix entre de nombreux aspects. L’entretien est facile. Noter que le prix du parquet est pris en compte dans le devis.

Préparation du support

Avant de se lancer dans la pose du parquet, il est nécessaire de préparer le support. Pour installer dans les meilleures conditions votre revêtement de sol, pensez à nettoyer minutieusement le support. En effet, celui-ci doit être propre et sec. De plus, il doit être parfaitement plane. Les lambourdes et les solives doivent être au même niveau dans le cadre de la pose clouée. Prévoyez des cales d’épaisseurs si ce n’est pas le cas. Si le parquet doit être posé sur une dalle en béton, il est préférable que ce type de support affiche un niveau d’humidité inférieur à 2,5 %. Lorsque la chape est encore récente, attendez que l’humidité atteigne 4 % avant de mettre en place le revêtement. La température ambiante ne doit pas descendre sous la barre des 15 °C.

Lorsque l’ensemble des conditions sont réunies, vous pouvez entamer la pose de votre parquet. Pour ce faire, vous avez besoin de différents outils comme le niveau à bulle pour vérifier la planéité, d’une scie sauteuse pour la découpe, d’un crayon à papier ou encore d’un maillet. Pour votre sécurité, n’oubliez pas de porter un vêtement adapté et des équipements de protection comme des gants. En fonction du parquet et des dimensions de la pièce, prévoyez un joint périphérique de quelques millimètres. Il faut comprendre que le bois se dilate et se rétracte selon la température ambiante.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *