À quelle fréquence et comment faut-il entretenir un escalier en bois ?

L’entretien d’un escalier en bois doit se faire à intervalles réguliers, car le bois évolue avec le temps de manière naturelle. Le négliger risquerait de l’endommager à plus long terme, ce qui peut être facilement évité avec un entretien régulier minimal. Ne pas entretenir le bois d’un escalier peut engendrer également des travaux de rénovation importants, si le bois finit par s’abîmer significativement. Pour ce qui est de l’entretien de protection. Certains produits permettent de protéger le bois de manière optimale pour 10 ans. Néanmoins, la cire demande une utilisation régulière aussi fréquente que possible, car le bois se nourrit de la cire pour rester de bonne qualité.

Comment entretenir un escalier en bois ?

Pour l’entretien d’un escalier en bois, il suffit de nettoyer les poussières avec un chiffon légèrement humidifié, mais non mouillé, pour éviter d’abîmer le bois à cause d’une trop forte humidité. Si des trous apparaissent dans le bois de l’escalier, il est aussi possible de le réparer avec de la pâte à bois ou du rebouche bois. Si un bois est déjà verni, il suffit parfois d’utiliser du vernis pour le protéger. De la cire peut également être appropriée, si le bois est encore à l’état brut. Néanmoins, une opération de décapage peut être inévitable si la couche de vernis présente s’est dégradée avec le temps. Il existe aussi de la peinture spéciale escalier pour bois qui permet de le protéger de manière optimale pour 10 ans.

Quels produits choisir pour l’entretien ?

On propose une peinture spéciale escalier qui assure une protection du bois pour 10 ans. Cette peinture est produite à base de résine polyuréthane qui permet à la peinture de s’adapter aux mouvements du bois. Cela permet aussi de choisir une couleur différente pour l’aspect esthétique de l’escalier en bois. Pour l’utilisation de cette peinture, un décapant peut être nécessaire si un reste détérioré de vernis ou de peinture est présent sur l’escalier. Différents modèles de cire sont disponibles, si vous préférez cette alternative traditionnelle qui peut être plus agréable à certains égards. La cire nourrit et protège le bois, mais demande un entretien régulier qui peut être fastidieux. Le vernis est une solution beaucoup plus durable qui demande moins d’entretien. Il suffit d’éviter que le bois ne s’abîme, que des trous n’apparaissent pas et que le bois ne soit pas endommagé par l’humidité. Il peut alors être utile de simplement rajouter une couche d’entretien une fois par ans avec du vernis. Le vernis est une solution plus durable que la cire, mais la solution la plus durable de toute est la peinture de protection pour 10 ans ultra protect. Tout dépend bien entendu du type de rendu que l’on souhaite obtenir in fine. Certains ne jureront que par la cire, car ils préféreront cet aspect naturel, d’autres seront nostalgiques de l’aspect brillant du vernis. La peinture protège aussi le bois de l’humidité, elle est hydrofuge, mais elle rajoute bien sûr une couleur qui n’est pas la couleur brute du bois.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *