Les hauts et les bas de l’ autoconstruction

article54AL’autoconstruction : est-ce réellement avantageux ?

La raison qui justifie souvent l’autoconstruction est définitivement la motivation économique. Certes, s’aventurer dans un tel projet demande une forte implication, donc beaucoup de temps et d’énergie, mais d’un point de vue économique, ça en vaut souvent la chandelle. L’achat d’une maison déjà construite ou faire affaire avec un professionnel peut être trop dispendieux pour certains ménages. En effet, l’autoconstruction devient une solution envisageable, bien que la seule alternative lorsqu’il s’agit d’une construction de maison neuve. Le prix de construction global peut diminuer jusqu’à 30 % lorsqu’on se construit soi-même, une différence tout à fait considérable.

Allez hop! Sortez clous et marteaux!

Chacun perçoit l’autoconstruction à sa façon, surtout en ce qui concerne l’effort et l’énergie à fournir versus l’économie d’argent. Certains pourront dire que le temps qu’ils auront à consacrer au projet n’en vaut pas la peine ou bien qu’ils ne possèdent pas les compétences pour entreprendre une autoconstruction. De nos jours, les non professionnels ont toutefois plusieurs ressources grâce au développement de publications spécialisées, de sites Internet ou de forums de discussion d’experts dans le domaine de la construction. Plusieurs règles s’imposent lors de la construction d’une maison neuve donc il est important de s’informer rigoureusement, entre autres sur les plans de garantie des bâtiments résidentiels neufs au Québec.

Construire son cocon sur mesure, n’est-ce pas merveilleux ?

article54BUne autre motivation qui pousse les gens à s’autoconstruire s’agit du désir d’autonomie et d’indépendance : construire son propre nid douillet, selon ses goûts. C’est un projet très tentant qui semble donner accès directement à la maison de nos rêves.

Malheureusement, beaucoup d’étapes se situent entre la décision d’entreprendre une autoconstruction et s’installer confortablement dans son chez-soi. Il ne faut pas oublier que c’est un investissement considérable qui s’étend sur plusieurs années. Il s’agit définitivement un projet qui est captivant et rassembleur, mais il occupe tous les temps libres, donc l’autoconstruction peut avoir des impacts négatifs sur la vie de famille ou la vie de couple, donc il faut être bien conscient de l’ampleur d’un tel projet.

Nous ne sommes jamais mieux servis que par soi-même…

Lorsqu’il y a une pénurie de main-d’œuvre et d’artisans dans son bassin, les coûts sont inévitablement plus élevés, sans compter la difficulté à respecter les échéances et les délais. De plus, entreprendre un projet d’envergure comme l’autoconstruction nécessite une confiance en soi pour se sentir capable d’une telle réalisation.

article54CLorsque nous avons une idée précise en tête, il est parfois difficile de faire affaire avec un spécialiste ou un professionnel puisque ceux-ci utilisent constamment de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques de travail. Malgré le fait que la plupart restent à l’écoute des besoins de leurs clients, il est difficile de transposer une idée bien précise dans la tête de quelqu’un d’autre. Bref, l’autoconstructeur est autonome, il assume ses choix et les conséquences de ses actes. S’il fait une erreur, il s’en accommodera lui-même et recommencera.

Rien n’empêche d’avoir recours à un spécialiste lors d’une étape de construction plus risquée. Bien que l’autoconstructeur puisse se charger de la plupart des tâches de constructions, il est essentiel d’avoir recours à des professionnels ponctuellement durant le processus, pour l’aménagement extérieur par exemple.

L’autoconstruction de plus en plus verte

Plusieurs personnes entreprenant une autoconstruction justifient leur choix en évoquant leur conscience écologique. Se construire soi-même permet de contrôler la qualité énergétique de la future maison ainsi que le choix des matériaux. Ainsi, il est plus facile de prioriser l’utilisation de matériaux recyclés et des technologies basées sur les énergies renouvelables. L’autoconstructeur peut également éviter d’utiliser tout produit toxique durant le processus.

Effectivement, la grande tendance du développement durable se poursuit jusque dans l’autoconstruction (écoconstruction). D’ailleurs, le programme Novoclimat est possible pour les autoconstructeurs.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *