Quels sont les autres frais à considérer lorsqu’on achète une maison?

L’achat d’une propriété ne se limite pas au simple calcul du versement hypothécaire, malheureusement! Pour cette raison, voyons en quoi se résument ces autres frais afférents.

Évaluer la maison

Tout d’abord, il faut faire l’évaluation de la maison afin d’en connaitre la valeur réelle, sa valeur hypothécable et bien sûr vérifier si le prix de la vente respecte les fluctuations du marché. Ensuite, le titre de propriétaire se paie chez le notaire, à moins qu’il ne s’agisse d’une nouvelle construction ou d’un achat sur plan. Autrement, le notaire s’occupe des droits d’enregistrement. Pour cela il faudra lui payer ses honoraires et les frais d’établissement du titre. Habituellement, ces derniers sont fixes et donc plus facile à prévoir. Lorsqu’il s’agit d’une habitation nouvellement bâtie vous n’aurez pas de frais d’enregistrement sur l’habitation à payer. Par ailleurs, sachez que les droits d’enregistrements varient selon la région où vous vous installez, vérifiez-les à l’avance.

Il faudra également vous procurer une assurance habitation, afin de vous protéger contre le feu, le vol, le vandalisme et des autres catastrophes. Les assurances varient selon les compagnies et selon les couvertures. Parfois, les prix diffèrent, aussi,  selon les quartiers. Magasinez bien avant de vous engager.

En plus des frais d’évaluation, il y a d’autres frais qui s’ajoutent: ceux d’inspection. Il est très important que vous vérifiiez l’état de la propriété que vous achetez. Un investissement d’une telle importance implique un choix bien éclairé. S’il y a des travaux à effectuer, vous êtes mieux de les prévoir, voir de les anticiper pour ne pas être pris au dépourvu. Un rapport de l’inspecteur vous informera, donc, des éventuels vices cachés.

Par ailleurs, il se peut que la banque vous exige un certificat de localisation ou une assurance de titre pour la propriété. En d’autres mots, ceci implique l’évaluation exacte de la superficie de votre terrain et sa désignation cadastrale comme elle se doit d’être par la loi.

Les frais divers

Ensuite, il faut prévoir les différentes taxes (de bienvenue, de mutation, scolaires, municipales et celle du transfert de propriété). Dans le cas d’un condo, n’oubliez pas de considérer les frais de copropriété s’il y en a. À cela ajoutez les services, les assurances et les dépenses qu’une maison nécessite. Évaluer la consommation d’électricité, de chauffage, d’eau, de communications et de divertissements (téléphonie, câble, Internet). Surtout ne négligez pas les frais d’ouverture ou de transfert de comptes que de tels services requièrent. Le notaire pourra vous aider à évaluer tous ces frais à partir de la date de prise en possession de la demeure.

Finalement, n’omettez pas de planifier les frais de déménagement. Encore une fois, ceux-ci varient selon les compagnies, la distance à parcourir et la période à laquelle vous décidez de le faire. Prenez le temps de bien évaluer vos options avant de jeter votre dévolu sur ceux qui transporteront vos biens.

Puis revenons rapidement sur l’hypothèque, celle-ci implique des dépenses, tel les frais fixes de l’établissement (ceux-ci sont relatifs à l’acte de crédit) et une assurance hypothécaire (celle-ci dépendra de votre situation).  D’ailleurs, pour cette assurance, il vous sera possible de la payer entièrement ou de l’amortir avec votre prêt hypothécaire.

Enfin, l’achat d’une propriété représente un investissement considérable qu’il faut non seulement prendre au sérieux, mais prévoir à l’avance.  Avec des professionnels qui vous orienteront vers les meilleures stratégies, vous saurez bien gérer les multiples comptes et ainsi éviter les interactions avec les huissiers ou un avocat pour la perception des comptes mal gérés!

Utilisez une calculatrice hypothécaire pour faire le calcul du cout total pour devenir propriétaire.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *