Vendre seul ou avec un courtier?

article51AIl est très légitime de nos jours de se demander s’il en vaut la peine d’engager un courtier immobilier pour mettre en vente sa propriété. Je vais tenter dans ce texte d’analyser certains mythes sur les maisons «à vendre par le propriétaire».

Le phénomène du propriétaire qui tente de vendre sa propriété par lui-même existe depuis très longtemps. Certains clients me transmettent de plus en plus qu’il y a une augmentation de vendeurs autonomes sur le marché. La raison de cette perception est que ces individus qui tentent l’expérience de la vente par eux même se sont organisés et regroupés tous ensemble ce qui donne l’impression qu’ils auraient doublée en nombre alors qu’il n’en est pas le cas. J’ai observé, par le fait même, qu’il n’y a pas plus de gens qui vendent seuls en 2011 qu’auparavant.

Il faut savoir aussi que le rôle du courtier immobilier a changé à travers les années et à travers le marché aussi. Antérieurement, les gens affichaient leur propriété à vendre avec un courtier immobilier pour que celui-ci trouve des acheteurs. Avec l’arrivée de l’Internet et des divers médias sociaux, les gens ont parfois l’impression qu’ils n’ont plus besoin du courtier, que la tâche d’annoncer, de promouvoir et de faire circuler l’information se concrétise bien par l’entremise de ces réseaux. Ils croient qu’ils ont maintenant accès à une plus grande visibilité qui n’était pas existante il y a de ça 10 ans. Trouver un acheteur est rendu moins ardu avec l’arrivé du web, en contrepartie, les transactions immobilières sont de plus en plus complexes dus aux règles resserrées et au fait que les gens sont maintenant plus autodidactes avec les moteurs de recherche et toute l’information qui est disponible par le biais d’un seul clic de souris.

Le rôle du courtier immobilier est de mettre plusieurs chapeaux d’expert lors d’une transaction immobilière (en voici quelques-uns):

négocier dans le meilleur des intérêts du client

— faire une bonne mise en marché de la propriété

— rédiger des contrats en suivant une éthique rigoureuse

— jouer un rôle de modérateur entre les deux parties

vulgariser et faciliter pour rendre l’expérience plus rassurante

— évaluer la valeur marchande de la propriété

conseiller et orienter les clients en tout temps

La vente d’une maison se trouve donc à être une expérience très émotive pour une personne. Plusieurs raisons entrent en compte et font que les gens ont un désir de vendre. Ces émotions se doivent d’être gérées pour ne pas créer d’entrave à la transaction. Peu importe la raison du déménagement, cela reste un changement bouleversant dans une vie. Il est très difficile quand on vend sa demeure, soit même, de gérer ses émotions ainsi que celles de l’acheteur qui veut le plus bas prix suite aux négociations. C’est ici que le travail de médiateur du courtier immobilier aide les transactions à se concrétiser.

Maintenir une impartialité et une bonne entente entre les deux parties est beaucoup plus complexe que de simplement recevoir une promesse d’achat acceptée. La prise en main complète du courtier est un investissement. Plusieurs erreurs faites en cours de chemin peuvent coûter très cher à un propriétaire vendeur. En faisant appel à une personne qui connaît son domaine, ces pièges seront évités et permettront de rentabiliser énormément les frais de courtage immobilier.

Beaucoup de Québécois se précipitent dans la vente de leur maison sans avoir nécessairement la compétence requise ni le temps à déployer pour bien conclure une entente. Il faut faire attention, la connaissance est une chose, mais la compétence en est une autre. Vendre une maison demande du temps et de l’énergie.

HandshakeAvant de signer avec un courtier immobilier pour la vente de votre maison, rencontrez différentes bannières/courtiers pour évaluer les offres de services que chacun d’eux a à vous proposer. C’est de cette façon que vous pourrez comprendre et apprécier la valeur des services que vous propose un courtier. Prenez le temps de connaître votre courtier et surtout n’ayez pas peur de prendre votre temps. Trouvez une personne qui vous ressemble, qui comprend vos besoins et qui sera là pour vous écouter et rendre l’expérience enrichissante. Vaut mieux rencontrer le bon courtier une semaine plus tard que de signer trop rapidement avec le premier venu et d’être déçu.

Finalement, gardez en tête que le bon courtier est une personne qui travaille pour vous, qui connaît le marché actuel et qui vous permettra de passer au travers de cette expérience en vous permettant de sauver temps et argent.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *